Polypes gastriques

Sommaire

 

Les polypes gastriques sont des tumeurs non cancéreuses qui ne se propagent pas dans le reste de l'organisme. Fréquents, ils sont très souvent bénins. On distingue deux grandes catégories de polypes gastriques :

  • les polypes sessiles qui sont larges et plats ;
  • les polypes pédiculés qui possèdent un pied et prennent la forme d'un champignon.

Important : les polypes adénomateux sont rares et bénins mais ils peuvent dégénérer en cancer. Par ailleurs, il est impossible de les identifier à l’œil nu et de les différencier d'un cancer gastrique superficiel.

Par ailleurs, il existe de multiples variétés de polypes de l'estomac qui ont chacun des caractéristiques particulières.

Polypes hyperplasiques

Les polypes hyperplasiques sont les polypes de l'estomac bénins les plus fréquents. Ils représentent 28 % des cas de polypes. Ils apparaissent en réaction à une inflammation de la muqueuse de l'estomac. Cette inflammation peut être provoquée par :

Les polypes hyperplasiques mesurent généralement moins d'un centimètre. Ceux qui font plus de 2 cm peuvent parfois muter et devenir cancéreux. Ils touchent davantage d'hommes que de femmes et sont plus fréquent chez les sujets âgés.

Polypes du fundus

Les polypes qui se développent au niveau des glandes du fundus, la partie supérieure de l'estomac, sont fréquents en cas de polypose adénomateuse familiale (PAF). Cette pathologie se traduit par le développement d'un grand nombre de polypes au niveau du côlon. Ils peuvent devenir cancéreux puisque les PAF dégénèrent systématiquement en cancer colorectal.

Il arrive également que des polypes des glandes fundiques fassent leur apparition en dehors d'une PAF bien que cela soit plus rare. Dans ce cas ils restent bénins. Généralement, les polypes fundiques sont sessiles, multiples, et ils mesurent moins d'1 cm.

Syndrome de polypose

Le syndrome de polypose est un trouble héréditaire qui se traduit par l'apparition d'une multitude de polypes dans l'ensemble du tube digestif et le plus souvent au niveau de l'intestin grêle et/ou du côlon. Il existe plusieurs syndromes de polypose susceptibles d'entraîner l'apparition de polypes gastriques :

  • la polypose juvénile, au cours de laquelle un grand nombre de polypes se développent jusqu'à l'âge de 20 ans (le risque de cancérisation de ces polypes est élevé) ;
  • la polypose hamartomateuse bénigne du tube digestif (syndrome de Peutz-Jeghers). Très rare (moins de 1 cas sur 50 000), elle se traduit par des lésions ressemblant à des taches de rousseur dans la bouche et sur le visage, le ventre, les mains et les pieds. Le risque de cancer digestif est faible mais le risque de cancer du pancréas, de cancer des testicules ou des ovaires est augmenté.
  • le syndrome de Cowden (1 cas sur 200 000) : il se traduit par l’apparition de polypes et de kystes au niveau de la peau, du tube digestif, de la thyroïde, du cerveau et de la poitrine (le risque de cancers du sein, de l'endomètre ou de la thyroïde sont augmentés) ;
  • le syndrome de Cronkhite-Canada (extrêmement rare avec seulement 500 cas dans le monde, surtout au Japon) : des polypes se développent dans tout le tube digestif et s'accompagne de troubles digestifs, d'anomalie des phanères (ongles et cheveux) et d'une hyperpigmentation de la peau.

Polype fibreux inflammatoire

Le polype fibreux inflammatoire (ou tumeur de Vanek) fait partie des polypes gastriques rares. Il se développe principalement au niveau de l'antre de l'estomac, c'est à dire dans sa partie basse, à proximité du pylore. Il se présente sous la forme d'un polype isolé, sessile ou pédiculé, ne mesurant pas plus de 4 cm.

Les polypes fibreux inflammatoires concernent aussi bien les hommes que les femmes, quel que soit leur âge.

Xanthome

Le xanthome est un polype graisseux bénin. On retrouve habituellement ce type de tumeur au niveau de la peau mais elles existent aussi au niveau de l'estomac. Le xanthome peut être unique ou multiple mais il est toujours de très petite taille (pas plus de 2 mm).

Comme les polypes hyperplasiques, ils touchent davantage d'hommes que de femmes et ils apparaissent avec l'âge. Le xanthome se retrouve aussi chez les personnes qui souffrent de problèmes gastriques (gastrite, etc.).

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer de l’estomac

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider